Le Projet éducatif

Cours du Faro – Projet éducatif

Coordonnées de l’école

Cours du Faro | 226 boulevard Georges Richard | 83000 Toulon
⦁ Date de rédaction du projet : 07/06/2019
⦁ Période d’application : illimitée

 

Statut et vocation du Cours du Faro

Le Cours du Faro est un établissement privé indépendant, d’enseignement primaire (école maternelle et élémentaire), géré par l’Association Méditerranéenne pour l’Education, association à but non-lucratif, créée le 25 avril 2015, dotée d’un Conseil d’Administration et d’un Président, qui la représente dans tous les actes de la vie courante.

A l’initiative de parents catholiques, sa création a été encouragée par Mgr Dominique REY, évêque du diocèse de Fréjus-Toulon, venu inaugurer et bénir ses locaux le 15 septembre 2016.

Le Cours du Faro veille à assurer une formation humaine et chrétienne cohérente, dans le respect de la Doctrine sociale de l’Eglise et reposant sur une foi vécue par les adultes éducateurs.

Interlocuteur unique des familles, la Direction est en charge du fonctionnement quotidien de l’école. Elle veille à la qualité de l’enseignement dispensé, au bon fonctionnement de l’équipe pédagogique et à la mise en œuvre de tout ce qui pourra contribuer au développement intégral de chaque élève qui lui est confié afin qu’il s’épanouisse en personne libre, responsable, capable de donner le meilleur d’elle-même au service de son prochain.

Le Cours du Faro se donne ainsi quatre missions :
⦁ accueillir et ouvrir
⦁ transmettre
⦁ révéler et cultiver les talents
⦁ coéduquer

 

ACCUEILLIR ET OUVRIR

⦁ Au Cours du Faro, tous les élèves doivent pouvoir trouver leur place !

Nous souhaitons favoriser une vraie mixité sociale et éviter tout élitisme, financier en particulier. Nous accueillons, dès lors que les conditions sont réunies (accompagnement par une Auxiliaire de vie scolaire notamment, mise en place de PAP, suivi en équipes éducatives régulières, etc.), des enfants dits « EXTRA-Ordinaires » (nos chers EXTOS !), porteur par exemple d’une Trisomie 21, mais aussi des enfants souffrants de troubles des apprentissages (précocité, troubles dys) ou du comportement.

Il s’agira toujours de garder un juste équilibre au sein des classes, afin de préserver pour chacun un bon climat d’apprentissage des connaissances et le respect de ses spécificités.

Nous souhaitons garder un effectif réduit par classe (autour d’une vingtaine d’élèves), afin d’assurer un meilleur suivi des élèves, en répondant au mieux à leurs besoins spécifiques : adaptation des pédagogies et notations, personnalisation de l’emploi du temps, ambiance et rythme de travail plus serein ; et afin de motiver davantage les enseignants, en leur donnant de meilleures conditions de travail.

Accueillir tous les profils d’élève, c’est aussi permettre aux enfants d’apprendre à vivre ensemble dans le cadre d’un vrai respect mutuel, en découvrant d’autres réalités que la leur, en développant leurs qualités et en s’appropriant des outils efficaces que les éducateurs leur fourniront (ateliers de formation à la communication consciente, découverte et pratique des vertus humaines, préceptorat, respect des règles de la vie scolaire).

 

⦁ Maintenir un esprit de famille

Les familles sont régulièrement invitées à contribuer par leur implication :

⦁ aux bonnes relations entre elles par des événements conviviaux réguliers : apéritifs, goûters de fin de période, fête de fin d’année, échanges de services, etc.

⦁ au développement de l’école : diffusion de l’activité de l’école, participation au Marché de Noël, diffusion des campagnes de dons en sollicitant amis et connaissances, etc.

Parce que les apports et efforts des familles, déjà conséquents, ne suffisent cependant pas à couvrir les frais réels de l’établissement, le Cours du Faro s’emploie à créer des revenus propres à l’école afin de baisser au maximum leur contribution financière et plus particulièrement de celles qui ont les plus bas revenus.

⦁ Au Cours du Faro, les élèves découvrent le monde et acquièrent les clés de leur avenir !

Les enseignants comme les éducateurs travaillent, de façon adaptée à l’âge et aux aptitudes de chaque enfant, pour leur permettre d’ouvrir leur cœur et leur intelligence aux réalités du monde et surtout leur donner les moyens d’y déployer jour après jour leurs talents, en donnant le meilleur d’eux-mêmes.

Ainsi, les fondateurs du Cours du Faro ont souhaité proposer une formation intellectuelle de qualité en s’appuyant sur :

⦁ des méthodes pédagogiques éprouvées
⦁ des manuels scolaires traditionnels régulièrement mis à jour
⦁ des matières complémentaires riches : Anglais quotidien pour tous, dessin dès le CP

cf. dossier d’information

 

TRANSMETTRE

Ouvrir une école indépendante, c’est pouvoir accéder à la liberté d’enseignement grâce au choix des pédagogies utilisées, des méthodes de travail, des horaires, des programmes (dans le respect du socle commun des connaissances publié par le Ministère de l’Education nationale).

C’est ainsi allier tradition et modernité : garder ce qui a toujours fonctionné avec efficacité et proposer de nouvelles façons de faire. C’est assurer une veille sur les avancées et découvertes des neurosciences pour toujours s’améliorer et adapter nos choix pédagogiques, pour toujours donner le meilleur possible à nos élèves.

Nos objectifs sont de leur donner une formation complète, afin qu’ils puissent :

⦁ maîtriser les bases fondamentales de la langue française, des Mathématiques, de l’Histoire de France, de la géographie française
⦁ faire travailler leur mémoire au travers de règles, de leçons et de poésies à apprendre
⦁ développer leur écriture par une production écrite abondante : rédaction, dictées, etc.
⦁ exercer leur esprit critique par l’analyse des faits historiques, l’étude d’œuvres artistiques variées, représentatives des grands courants français et européens, etc.

La sélection des enseignants et professeurs repose sur des critères conformes à ces attentes et aux projets éducatif et pédagogique de l’école. Nous souhaitons qu’ils poursuivent par la formation continue l’acquisition de nouvelles compétences et l’amélioration de leurs acquis.

A travers la transmission des différents savoirs, ils auront comme principes de :

⦁ donner les clefs de toute démarche intellectuelle : l’observation, l’analyse, la déduction et la synthèse
⦁ inciter les élèves à utiliser toutes leurs compétences, en toute occasion pour que cela devienne une démarche naturelle
⦁ faire acquérir les outils indispensables à la structuration et au bon exercice de l’intelligence de façon durable.

Cf. projet pédagogique

 

REVELER ET CULTIVER LES TALENTS

⦁ Bienveillance et communication consciente

Au Cours du Faro, on part du principe que les élèves sont des personnes à part entière à qui l’on s’adresse avec respect et bienveillance. Chaque adulte utilise le vouvoiement pour s’adresser aux élèves et les élèves l’utilisent à l’égard de tout adulte dans l’établissement.

Les membres du personnel sont tous sensibilisés ou formés à la communication consciente (selon les principes développés par A. Faber et E. Mazlish), dont les habiletés (accueillir les sentiments, susciter la coopération, utiliser des alternatives à la punition, mettre des limites fermes tout en maintenant un climat d’ouverture, encourager l’autonomie, utiliser les compliments, valoriser les qualités et les justes comportements) inspirent l’encadrement des élèves, en cours comme en tout moment de la vie scolaire.

Une intervenante en communication consciente assure un suivi des enseignants en situation de cours et sensibilise les élèves lors d’ateliers spécifiques pendant les heures de classe.

⦁ Développer le sens des responsabilités

Au sein de la classe et dès le plus jeune âge, chaque enfant se voit confier une mission au service de tous, lui permettant ainsi de découvrir le sens des responsabilités, la constance dans l’engagement et de trouver sa place dans le groupe.

⦁ Petits effectifs

Pour favoriser un apprentissage optimal, et un suivi personnalisé des élèves, le Cours du Faro constitue des classes à effectif limité ne dépassant qu’exceptionnellement vingt élèves.

L’enseignant, toujours en lien avec les parents, pourra adapter le rythme de l’acquisition des connaissances, de l’évaluation de celles-ci et se souciera de varier sa façon d’enseigner afin de répondre aux besoins spécifiques des élèves qui lui sont confiés. Il pourra s’agir de nourrir davantage les élèves ayant des facilités ou d’ajuster la charge de travail pour ceux qui ont des difficultés.

 

COEDUQUER

⦁ Coopération avec les parents
⦁ L’harmonie éducative.

Pour assurer l’équilibre et l’épanouissement de l’enfant, tous les moyens sont mis en œuvre au Cours du Faro pour favoriser le dialogue entre l’équipe enseignante, les élèves et leurs parents : réunions parents-professeurs, rencontres régulières avec le précepteur, et communications sur la vie de l’école.

Nous insistons sur la nécessité de l’implication cohérente des parents dans le projet de l’école. Tous les efforts déployés par les instituteurs et l’équipe éducative resteront vains si la coopération avec les parents n’existe pas.

D’autre part, il est important pour les enfants qu’ils retrouvent à la maison une continuité avec ce qu’ils vivent à l’école chaque jour.

Nous comptons également sur votre confiance car « la confiance est la clef de tout », disait Don Bosco, grand éducateur des jeunes.

Nous souhaitons instiller un esprit de famille, qui porte les enfants entre eux, qui soutienne la relation entre parents et instituteurs.

Nous faisons nôtres les paroles de Don Bosco parlant de l’attitude des adultes envers les enfants : « Jamais seul, jamais oisif, jamais humilié, toujours encouragé » ; « Sans esprit de famille, pas d’affection, et sans affection, il ne peut y avoir de confiance, et sans confiance, pas d’éducation ».

 

⦁ Sensibilisation des parents

Le Cours du Faro propose aux parents, premiers éducateurs de leurs enfants, divers outils d’approfondissement de leur rôle d’éducateur (conférences, publications, présentation de la vertu du mois, etc.).

 

⦁ Apprentissage de la vie sociale

La vie de l’école est l’un des canaux de l’apprentissage de la vie en société, le premier et le plus important étant la cellule familiale. Le port de l’uniforme, l’après-midi « Ateliers bricolage de Noël », les projets de classe ou la fête de l’école facilitent l’insertion de l’enfant au sein de la communauté scolaire.

Une attention particulière est accordée à la politesse et au respect du règlement intérieur, afin d’établir et de préserver un climat familial de paix et de concorde. Les plus grands ou les plus avancés parmi les élèves seront sensibilisés et appelés à mettre leurs talents au service des autres et à donner l’exemple.

Dès que les locaux la rendront possible, une éducation différenciée pourra être mise en place, afin de mieux répondre aux besoins spécifiques des élèves de fin de primaire.

 

⦁ La formation de la personne

Ce projet éducatif repose sur une vision chrétienne du monde et de la personne humaine, comprise dans toutes ses dimensions : âme, intelligence, volonté, cœur et corps. Il s’agit d’éduquer des personnes et d’amener à leur plein épanouissement les hommes et les femmes de demain.

Les enseignants et personnel d’encadrement auront à cœur de pratiquer « l’unité de vie », par la proposition et l’exemple (la pratique des vertus et par l’exemple d’une foi vécue dans chaque activité de la vie quotidienne), à l’image de Saint Josémaria, que Saint Jean-Paul II a désigné comme « le Saint de l’Ordinaire ».

Les valeurs qui fondent l’action des éducateurs et enseignants sont les fondamentaux : le Beau, le Vrai et le Bien, selon les indications de la Doctrine sociale de l’Eglise.

 

⦁ Formation de l’âme

La formation spirituelle.
La personne humaine étant par définition un être spirituel, cette dimension fait partie intégrante des cours et vise à aider les élèves à acquérir une vie de piété solide, basée sur la conviction personnelle de sa propre filiation divine.

L’enseignant, au gré de la vie concrète de sa classe, du calendrier liturgique et du programme dispensera une formation selon l’enseignement de l’Eglise catholique, adaptée à chaque âge.

Cependant, sauf cas exceptionnel, considérant que cette mission est de la responsabilité directe de la famille et de l’Eglise à travers les paroisses, l’école ne préparera pas les enfants aux sacrements, ni ne dispensera un cours de catéchisme académique et formalisé. Mais elle les orientera vers les structures diocésaines ou paroissiales appropriées.

La sanctification du quotidien.
Chaque moment de la journée est rythmé par un temps de prière devant l’oratoire ou le crucifix dans chaque classe pour se mettre sous le regard de Dieu (prière le matin et en début d’après-midi, bénédicité avant le repas). Trois fois par an, une Messe rassemble enseignants, élèves et parents de l’école. Les élèves peuvent également se confesser ou s’entretenir avec un prêtre de la paroisse à chaque fin de période.

Dans la mesure du possible, la Messe sera célébrée tous les jours d’école pendant le temps du déjeuner et chacun, parents, enseignants et enfants, pourra y assister.

Adhésion profonde à cette vision de l’Homme.
Le Cours du Faro fonde son projet éducatif sur la conception chrétienne de la personne. Il n’est pas nécessaire d’être catholique, l’école accueillant toutes les familles, mais en choisissant une école catholique, les familles assument en totalité leur choix et ses implications.

De même, les enseignants adhèrent pleinement au projet éducatif et, conscients de l’importance de leur exemple, s’efforcent d’en témoigner par leurs actes, leurs paroles et leurs enseignements.

 

⦁ Formation de l’intelligence

Eduquer le jugement : la recherche du Vrai
Former l’intelligence de l’enfant, c’est non seulement l’aider à acquérir des connaissances, mais également lui apprendre à se servir de son intelligence, afin de construire ses propres raisonnements, d’affirmer sa pensée et porter des jugements droits, car il sera alors capable de discerner le bien et le vrai, d’agir par lui-même en conscience selon ce qu’il a décidé, c’est-à-dire devenir une personne réellement libre.

 

⦁ Formation de la volonté et du cœur

Pratiquer les vertus : la recherche du Bon
Chaque mois, une vertu est abordée en classe et mise en œuvre au moyen d’efforts concrets vécus à l’école et/ou à la maison. L’acquisition progressive de ces bonnes habitudes cherche à développer la personnalité, corriger le caractère et faciliter la vie en société.

Les professeurs veillent à encourager les enfants en valorisant leurs efforts et en les aidant à surmonter leurs difficultés. Les enseignants veillent à pratiquer l’exigence avec amour, compréhension et miséricorde.

L’enseignement est vécu dans un esprit de service et d’attention personnelle à chaque enfant, ce qui justifie le choix d’effectifs réduits pour chaque classe.

Le préceptorat : un suivi personnalisé
Apprendre à se connaître et à connaître son environnement, assumer ses forces et ses faiblesses, développer ses talents et corriger ses défauts, avoir une juste estime de soi : telles sont les finalités du préceptorat qui sera mis en place dans un premier temps pour les CM2, puis pourra être élargi aux CM1.

Chaque élève aura un précepteur, qu’il rencontrera pendant le temps scolaire, à raison de 15 à 20 minutes tous les 15 jours.

Ce dernier s’efforcera d’établir une relation personnelle et de confiance avec l’élève dont il a la charge (goûts, aptitudes, sensibilité), veillant à la confidentialité totale des échanges. Il établira, avec l’élève et ses parents, un projet individualisé de progression par l’éducation aux vertus, visant à susciter l’effort de l’enfant pour atteindre les objectifs donnés en s’appuyant sur la grâce de Dieu.

Les précepteurs sont choisis par le directeur pédagogique adjoint, parmi les intervenants bénévoles de l’école ou le corps professoral, et de façon plus exceptionnelle, parmi les parents d’élèves ; il les forme et les aide dans leur tâche, et en assure le suivi.

 

⦁ Formation du corps

L’éducation du regard : la recherche du Beau
Nous nous efforçons d’ouvrir le regard des enfants sur la Beauté et l’Harmonie de la création, et plus particulièrement de l’être humain. Cela passe par le développement de sa capacité d’émerveillement au moyen de cours de dessin, d’étude de textes choisis (poésie, prose littéraire), de propositions de lectures et de différentes visites, sorties ou activités.

« Un esprit sain dans un corps sain »
La pratique d’activités sportives contribue à l’équilibre des enfants et favorise l’esprit d’équipe. A travers elles, ceux-ci apprennent à relever des défis, à savoir perdre ou gagner, à maîtriser leur corps et leur caractère. Elles font partie intégrante de l’emploi du temps, au même titre que les activités artistiques et manuelles, et permettent à l’enfant de développer d’autres talents et de prendre davantage confiance en lui.