Cours du Faro - 226 boulevard Georges Richard - 83000 Toulon - 07 62 27 72 51

1. Qu'est-ce qu'un projet éducatif ?

2. Les fondements de notre projet éducatif.

3. Les quatre piliers de notre projet éducatif.

3.1. Une formation intellectuelle de qualité.

a) Des méthodes classiques adaptées et enrichies.
b) La transmission du savoir par le maître en coopération avec les parents.
c) Une instruction pour la vie.
d) Une initiation aux richesses culturelles, pour émerveiller.

3.2. Une formation humaine et chrétienne.

a) Formation humaine et éducation à la liberté.
b) Formation chrétienne.

3.3. Une formation personnalisée.

a) Des effectifs maîtrisés.
b) Un suivi personnalisé : le préceptorat.
c) A terme, l'éducation différenciée, une chance.

3.4. Une école au service des familles.

a) L'harmonie éducative.
b) Soutenir les parents dans leur rôle d'éducateurs.
c) Bourses d'études.

4. La mise en oeuvre et le respect du projet éducatif.

4.1. L'adhésion au projet éducatif.

4.2. La mise en oeuvre et le respect du projet éducatif.


1) Qu’est-ce qu’un projet éducatif ?

Le projet éducatif est un document qui traduit les valeurs fondatrices qui motivent les différents choix que l’école a pu ou peut poser. Il met également en évidence les piliers sur lesquels repose l’enseignement dispensé. C'est de lui que découlent les règles de vie et les habitudes de l’école.

Il est un idéal qui donne les buts et les objectifs que l’école se propose d’atteindre dans l’immédiat ou à terme.
Il est le fondement et la racine de tout ce qui se vit à l'école.
Le projet éducatif est relu, remis à jour et discuté chaque année par l’ensemble des parties prenantes de l’école.

2) Les fondements de notre projet éducatif.

Créé par des catholiques, ce projet éducatif repose sur une vision chrétienne du monde et de la personne humaine, qui lui donne toute sa force et sa cohérence.
Le cours du Faro se donne pour but l’épanouissement personnel et intégral de chaque enfant, au moyen d’une éducation complète et personnalisée : transmission des savoirs, éducation structurante des intelligences, développement moteur et physique et formation humaine et chrétienne.
Sur le plan intellectuel notre approche repose sur des méthodes traditionnelles et classiques qui ont fait leurs preuves, qui sont structurantes et accompagnent au mieux l’enfant dans ses apprentissages.
Sur le plan humain et spirituel notre approche repose sur l’unité de vie par la proposition et l’exemple. Cela se traduira notamment par l’enseignement et la pratique des vertus et par l’exemple d’une foi vécue dans chaque activité de la vie quotidienne. Pour vivre cette unité de vie, les promoteurs de l’école proposent comme principal exemple Saint Josémaria , que Saint Jean-Paul II a désigné comme « le Saint de l’Ordinaire ».
Sur le plan éducatif nous puisons notre inspiration dans les recommandations de Saint Jean Bosco qui disait « jamais seul, jamais oisif, jamais humilié, toujours encouragé », pour décrire la bonne attitude des adultes envers les enfants.

3) Les quatre piliers de notre projet éducatif.

3.1) Une formation intellectuelle de qualité.

Mission première de toute école, la formation intellectuelle des enfants doit être particulièrement soignée. Elle est donc la priorité du cours du Faro. Nous dispensons une formation exigeante mais adaptée à chaque âge, qui permet à l’enfant de donner le meilleur de lui-même tout en respectant son rythme d’apprentissage. Nous mettons en œuvre les moyens suivants pour y parvenir :

a) Des méthodes classiques adaptées et enrichies.

Nous avons construit nos programmes et progressions avec le meilleur des méthodes classiques d’apprentissage, éclairées et complétées par les découvertes récentes des neurosciences. Nous nous appuyons également sur des approches pédagogiques prenant particulièrement en compte l’âge et les aptitudes des enfants afin de structurer au mieux leur intelligence :

  • Petite et moyenne section : à ces âges les enfants ayant des rythmes et des niveaux d’apprentissage très variés, nous utiliserons comme base de notre enseignement la pédagogie Montessori. Le matériel très riche et les « fenêtres d’apprentissage » permettent à chaque enfant un parfait développement de l’ensemble de sa motricité nécessaire pour l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.
  • Grande section et CP : ces classes permettent en premier lieu l’apprentissage et la maîtrise simultanés de la lecture et de l’écriture. Elles permettent également de poser les fondements des mathématiques et d’aborder dès le CP les quatre opérations. Pour l’apprentissage simultané de la lecture et de l’écriture, nous utilisons la pédagogie Jean Qui Rit. Lorsqu’elle est utilisée dans son intégralité et dans l’esprit de son inventeur, la pédagogie Jean Qui Rit, qui allie le rythme, le geste et le chant fait travailler la mémoire visuelle, auditive et tactile (kinesthésique). Et c’est grâce à l’utilisation simultanée de ces trois canaux, que les apprentissages sont facilités et que le taux de réussite avoisine les 100%. Celle-ci convient donc aussi bien aux visuels, aux auditifs et aux tactiles et fait grandir chez chacun les deux canaux naturellement moins développés. L’utilisation du geste, du rythme et du chant assure une maîtrise en profondeur de la lecture, de l’écriture et de l’orthographe.
    Pour les mathématiques, nous nous baserons sur la méthode Singapour.
  • Pour les classes du CE1 au CM2 : nous faisons appel aux méthodes d’enseignement classiques et éprouvées : calcul mental, dictée quotidienne, analyse grammaticale et logique, rédaction, apprentissage chronologique de l’Histoire de France, apprentissage de la géographie française, travail de la mémoire au travers de règles, de leçons et de poésies ainsi qu’une production écrite abondante. Tous les travaux écrits même en mathématiques se feront sur des grands carreaux avec le lignage classique Seyès. Les fichiers d’exercice du commerce, s’ils sont utilisés, le seront de façon ciblée et adaptée.
    Nous utiliserons comme base pour les mathématiques la méthode Singapour enrichie de géométrie.
  • L’apprentissage de l’anglais : il débutera en CP et sera dispensé par un professeur d’anglais durant 1h de cours. Il sera complété chaque jour par 10 minutes d’oral avec une « Daily routine ». Comme l’apprentissage du notre langue maternelle, l’apprentissage de l’anglais se fera uniquement à l’oral jusqu’en CM1. Cette méthode permet d’éviter toute confusion avec le français et d’acquérir une bonne prononciation. Du CP au CM1 les élèves apprendront plus de 800 mots et des phrases simples. Pendant cette période ils ne seront confrontés à aucun écrit. En CM2 ils apprendront à lire en anglais, atteindront les 1000 mots de vocabulaire et commenceront réellement la grammaire et la conjugaison.
  • L’éducation au Beau : nous nous efforcerons d’ouvrir les enfants à la Beauté et l’Harmonie de la création, et plus particulièrement de l’être humain. Cela passera par le développement de sa capacité d’émerveillement au moyens de cours de dessin, de textes choisis et étudiés, de propositions de lecture et des différentes visites, sorties ou activités que nous organiserons en ce sens.
  • Dans l’ensemble de nos enseignements et de nos actes éducatifs, nous utiliserons les principes et travaux développés par Antoine de la Garanderie pour ce qui est de la Gestion mentale et par Adel Faber et Elaine Maslich pour ce qui est de la communication consciente. Ces deux approches ont pour objectif de rendre plus efficiente la formation humaine et scolaire dispensée dans notre école.
  • Dans un souci de cohérence, l’ensemble de nos maîtres et maîtresses suivra en plus de leur formation académique trois formations spécifiques supplémentaires : celle de la pédagogie « Jean Qui Rit », une sur la gestion mentale et une sur la communication. Leur formation académique devra par ailleurs comporter une des nombreuses formations dispensées par l’ILFM (Institut Libre de Formation des Maîtres créé par la fondation pour l’école).

Les programmes du Cours du Faro respectent les obligations légales et le socle commun. Ces obligations incombent à l’ensemble des écoles, qu’elles soient de l’enseignement public, de l’enseignement privé sous contrat ou de l’enseignement privé hors contrat.

b) La transmission du savoir par le maître en coopération avec les parents.

Les instituteurs du Cours du Faro sont des professionnels qui ont à cœur de transmettre des connaissances aux enfants. Ils disposent des diplômes prévus par la loi et des formations, savoirs et compétences que nous estimons indispensables et nécessaires à leur mission.
Les professeurs veillent à encourager les enfants en valorisant leurs efforts et en les aidant à surmonter leurs difficultés. Ils gardent à l’esprit le fait que l’amour sans exigence ne fait pas plus grandir l’enfant que l’exigence sans amour, qui l’accable. Les enseignants tiennent à pratiquer l’exigence avec amour, compréhension et miséricorde.
L’enseignement est vécu dans un esprit de service et d’attention personnelle à chaque enfant. Une formation continue des enseignants est assurée sous la responsabilité du directeur.

Citons Don Bosco parlant de l’attitude des adultes envers les enfants : « jamais seul, jamais oisif, jamais humilié, toujours encouragé » ; notre démarche intègre pleinement cette relation décrite par ce saint éducateur et s’inspire largement de ces autres citations. « Il ne suffit pas que les jeunes soient aimés mais qu’ils se sachent aimés », « Les exemples ont plus de force que les paroles, et on enseigne mieux par des actions que par des discours », « Sans esprit de famille, pas d’affection et sans affection, il ne peut y avoir de confiance et sans confiance pas d’éducation » or « La confiance est la clé de tout » nous dit le Saint.

c) Une instruction pour la vie.

Les méthodes d’apprentissage mises en œuvre permettent une acquisition durable des connaissances et une maîtrise en profondeur des concepts. En effet, les instituteurs ajoutent de nouvelles connaissances à celles précédemment acquises, qu’ils réactivent en montrant qu’elles sont importantes, et qu’ils enrichissent.
L’équipe pédagogique consacre un effort particulier à la cohérence des progressions, méthodes d’apprentissage et présentation, et ce d’une année sur l’autre, afin d’assurer continuité et cohérence.

d) Une initiation aux richesses culturelles, pour émerveiller.

Parce que l’éducation intellectuelle doit structurer, mais aussi amener l’enfant à s’émerveiller, nous avons à cœur d’initier les élèves au Beau, aux richesses culturelles, notamment à travers l’art et la beauté des textes travaillés tout en les adaptant à chaque âge.
Dans le même sens, les livres de la bibliothèque ainsi qu’une proposition d’ouvrages « à lire », par âge, tout au long de l’année et pendant les vacances, participeront à cet éveil culturel.
L’école sensibilise les enfants à un usage raisonné des nouvelles technologies qui ne sont que l’un des moyens d’accès à ces richesses culturelles. Les risques et les dangers de ces nouvelles technologies comme des moins récentes seront exposés aux enfants et aux parents.

3.2) Une formation humaine et chrétienne.

Une éducation complète intègre tous les aspects de la personne : non seulement l’intelligence, mais également la volonté, le caractère, le cœur et l’âme. Il ne s’agit pas tant de « former des cerveaux », que d’éduquer des personnes, et d’amener à leur plein épanouissement les hommes et les chrétiens de demain. C’est dans cette optique que le Cours du Faro veille à assurer une formation humaine et chrétienne cohérente, en premier lieu par l’exemple.

a) Formation humaine et éducation à la liberté.

Une éducation fondée sur la pratique des vertus.
Chaque mois, une vertu est abordée en classe, et mise en œuvre au moyen d’efforts concrets vécus à l’école et/ou à la maison. L’acquisition progressive de ces bonnes habitudes développe la personnalité et facilite la vie en société.

Développer le sens des responsabilités.
Au sein de la classe, chaque enfant se voit confier une mission au service de tous, lui permettant ainsi d’assumer une responsabilité dans la durée et de trouver sa place dans le groupe.

Eduquer le jugement.
Former l’intelligence de l’enfant, c’est non seulement l’aider à acquérir des connaissances, mais également lui apprendre à se servir de son intelligence, afin d’enchaîner de manière logique un raisonnement pour construire sa pensée et porter des jugements droits. Ainsi, il peut devenir progressivement une personne responsable, capable de discerner le bien et le vrai, d’agir par elle-même en conscience selon ce qu’elle a décidé, c’est-à-dire devenir une personne réellement libre.

« Un esprit sain dans un corps sain ».
La pratique d’activités sportives contribue à l’équilibre des enfants et favorise l’esprit d’équipe. A travers elles, ceux-ci apprennent à relever des défis, à savoir perdre ou gagner, à maîtriser leur corps et leur caractère. Elles font partie intégrante de l’emploi du temps, au même titre que les activités artistiques et manuelles qui permettent à l’enfant de développer ses talents et de prendre davantage confiance en lui.

L’apprentissage de la vie sociale.
La vie de l’école est l’un des canaux de l’apprentissage de la vie en société, le premier et le plus important étant la cellule familiale. L’uniforme, la journée Portes ouvertes, les projets de classe ou la fête de l’école facilitent l’insertion de l’enfant au sein de la communauté scolaire. Une attention particulière est accordée à la politesse et au respect du règlement intérieur, afin d’établir et de préserver un climat familial de paix et de concorde. Les plus grands ou les plus avancés parmi les élèves seront sensibilisés et appelés à mettre leurs talents au service des autres.

b) Formation chrétienne.

La vision chrétienne, fondement du projet.
Le Cours du Faro fonde son projet éducatif sur la conception chrétienne de la personne. Elle est ouverte à toutes les familles qui se reconnaissent dans son projet éducatif : il n'est pas nécessaire d'être catholique pour être admis au Cours du Faro, mais il est indispensable que les parents acceptent la dimension chrétienne du projet éducatif et ses implications.
Les enseignants adhèrent pleinement au projet éducatif et, conscients de l'importance de leur exemple, s'efforcent d'en témoigner par leurs actes, leurs paroles et leurs enseignements.
La formation spirituelle fait partie intégrante des cours et vise à aider les élèves à acquérir une vie de piété solide, basée sur la conviction personnelle de sa propre filiation divine.
Les élèves bénéficient d’une formation chrétienne fondée sur l'enseignement de l'Eglise Catholique, adaptée à chaque âge. L’enseignant, au gré de la vie de sa classe, des circonstances, du calendrier liturgique et du programme dispensera cette formation.
Au début de chaque matinée et après-midi, le travail sera offert à Dieu par un court moment de prière. A midi, élèves et personnel encadrant, prient ensemble le Bénédicité avant le déjeuner. Quatre fois par an, une Messe rassemble enseignants, élèves et parents de l'école. Les élèves peuvent également se confesser ou s'entretenir avec le conseiller spirituel ou l’aumônier de l'école.
Sauf cas exceptionnel et considérant que cette mission est de la responsabilité directe de la famille et de l’Eglise, l’école ne préparera pas aux sacrements donc ne dispensera pas un catéchisme académique et formalisé en ce sens. C’est l’une des missions prioritaires des paroisses ; donc, en situation normale, les parents ou les enfants désirant accéder à un nouveau sacrement seront conduits à elles.
Dans la mesure du possible, la Messe sera célébrée tous les jours d’école pendant le temps du déjeuner et chacun, parents, enseignants et enfants, peut y assister.
Un crucifix est en évidence dans chaque pièce et les enseignants pourront prévoir un oratoire, en l’adaptant à leur classe.

L’exemple et les enseignements de Saint Josémaria.
Les valeurs chrétiennes, garantes de l'épanouissement de l'enfant, sont à vivre avec simplicité et naturel, dans le concret de chaque journée. En cela, les parents promoteurs ont souhaité que le projet éducatif s'inspire des enseignements de Saint Josémaria , pédagogue de l'unité de vie, et « saint de l'ordinaire », comme l'a appelé Saint Jean-Paul II lors de sa canonisation. La sanctification de la vie ordinaire donc du travail sont au cœur du projet éducatif et donc de l’esprit de l’école. Le conseiller spirituel de l'école participera dans la mesure du possible de cet esprit.

3.3) Une formation personnalisée.

a) Des effectifs maitrisés.

Pour favoriser un apprentissage optimal, et un suivi personnalisé des élèves, le cours du Faro constitue des classes à effectif limité ne dépassant qu’exceptionnellement vingt élèves.

b) Un suivi personnalisé : le préceptorat.

Le précepteur, promoteur d’autonomie, s’efforce d’avoir une connaissance personnelle de chaque élève dont il a la charge (goûts, aptitudes, sensibilité) et d’établir une relation de confiance. Chaque élève rencontre son précepteur pendant le temps scolaire, à raison de 15 à 20 minutes tous les 15 jours. Apprendre à se connaître et à connaître son environnement, assumer ses forces et ses faiblesses, développer ses talents et corriger ses défauts, avoir une juste estime de soi : telles sont les finalités du préceptorat.
L’éducation aux vertus, pilier de la formation humaine, est concrétisée dans un projet personnel établi entre l’élève, les parents et le précepteur. Il vise à susciter chez l’enfant des motivations positives pour atteindre les objectifs déterminés, en s’appuyant sur son propre effort.
Instrument privilégié de cohérence entre la famille et l’école, le précepteur s’abstient et se refuse toute intrusion dans la vie familiale et toute interférence dans les choix éducatifs des parents. Il est d’une discrétion absolue et ne peut échanger sur l’enfant qu’avec ses parents ou son professeur.
Les précepteurs sont choisis parmi les intervenants bénévoles de l’école ou le corps professoral, et de façon plus exceptionnelle, parmi les parents d’élèves par le directeur pédagogique adjoint ; il les forme et les aide dans leur tâche dont il assure le suivi.
Cette proposition s’adressera dans un premier temps aux élèves de CM2 et pourra être élargie à ceux de CM1 et CE.

c) A terme, l’éducation différenciée, une chance.

S’appuyant sur des études scientifiques, les parents promoteurs ont considéré l’éducation différenciée fille-garçon comme une opportunité unique de respecter leurs modes et rythmes propres d’acquisition des savoirs et de développement psychologique. Cet outil de personnalisation de l’enseignement facilite une meilleure réussite scolaire.
Dans cette optique, l’instituteur ou l’institutrice est un référent auquel l’enfant doit pouvoir s’identifier : dans la mesure du possible, le corps professoral sera lui-même différencié.
Les parents promoteurs favoriseront la mise en place de cette approche dès que cela sera possible en commençant par le CM2. Les modalités de sa mise en œuvre seront définies par l’équipe pédagogique en concertation avec les parents le moment venu.

3.4) Une école au service des familles.

a) L’harmonie éducative.

Pour assurer l’équilibre et l’épanouissement de l’enfant, tous les moyens sont mis en œuvre au Cours du Faro pour favoriser le lien avec les parents au moyen, notamment, de réunions parents-professeurs, de rencontres avec le précepteur, et les communications régulières de l’école (vertu du mois, interventions extérieures, évènements, etc.).
Ainsi, parents et enfants peuvent échanger sur ce qui se vit à l’école.

b) Soutenir les parents dans leur rôle d’éducateurs.

En plus du dialogue permanent avec les enseignants et la direction, le Cours du Faro propose aux parents, premiers éducateurs de leurs enfants, divers outils d’approfondissement de leur rôle dans l’éducation (conférences, publications, vertu du mois, etc.).
A terme, une véritable école de parents : l’école organisera ou proposera notamment le mercredi ou le samedi des activités éducatives périscolaires, du soutien scolaire, des ateliers de formation pour les parents, des groupes d’étude ou de réflexion pour adultes, des formations spirituelles...

c) Bourses d’études.

Soucieuse de donner une réelle liberté de choix à tous les parents en évitant au maximum l’élitisme financier et donc en ouvrant l’école à un maximum de familles adhérant à son projet éducatif, le Cours du Faro s’efforce d’offrir des tarifs les plus bas possible et de rechercher des dons pour compléter son budget.
Il met aussi en lien les familles avec les associations susceptibles de les aider financièrement.
Il met également à la disposition des familles des outils de financement des scolarités, expliqués en détail dans sa brochure « Investissons l’Avenir, Investissons dans l’école » version parents d’élève.
Dans ce même esprit et parce que les apports et efforts des familles, déjà conséquents, ne suffisent pas aux coûts réels de l’enseignement de leurs enfants, les familles s’engagent à être les hérauts de l’école et à faire chaque année à leur niveau une campagne de don en sollicitant leurs amis et connaissances. Des outils comme la brochure « Investissons l’Avenir, Investissons dans l’école » version donateur ou le dossier de mécénat leur sont remis.
Enfin, le Cours du Faro s’emploie à créer des revenus propres à l’école afin de baisser au maximum la contribution des familles et plus particulièrement de celles qui ont les plus bas revenus.

4) La mise en oeuvre et le respect du projet éducatif.

4.1) L’adhésion au projet éducatif.

Par le libre choix qu’ils font d’inscrire leurs enfants dans l’école, les parents reconnaissent à l’école une continuité avec les valeurs qu’ils désirent vivre en famille et transmettre à leurs enfants. Le choix de notre école est une preuve de confiance en même temps qu’un engagement à adhérer au projet éducatif et à le respecter.

La participation active des parents à la vie de l’École (respect du règlement intérieur, implication au sein de l’établissement, suivi du travail, encouragements, ...), est nécessaire et fondamentale pour le développement harmonieux de leur enfant.

“ Les parents doivent coopérer étroitement avec les maîtres d’école auxquels ils confient leurs enfants pour leur éducation ; quant aux maîtres, dans l’accomplissement de leurs fonctions, ils collaboreront étroitement avec les parents et les écouteront volontiers. ” (Droit Canon 796, paragraphe 2)

Le projet éducatif constitue la charte de fonctionnement du cours du Faro.
Les parents qui inscrivent leurs enfants y adhèrent pleinement, de même que l’ensemble des intervenants de l’école, tant professionnels que bénévoles. En plus du règlement intérieur, il sera signé par tous.

4.2) La mise en œuvre et le respect du projet éducatif.

La direction pédagogique est garante du respect et de la mise en œuvre de ce projet éducatif. Elle s’assure de l’adhésion pleine et entière des enseignants et des familles à ce dernier. En cas de non-respect, elle transmettra au Conseil d’Administration de l’Association les mesures qu’elle estime nécessaire de prendre. Après concertation, les décisions qui s’imposent seront prises envers l’enseignant ou la famille concernée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.